Les bienfaits de la colère

Alice Miller parle beaucoup de la colère et de la haine. Ces émotions ne devraient plus nous détruire du moment que nous pouvons clairement identifier les personnes qui nous ont fait souffrir, c’est-à-dire le plus souvent nos parents. Ces émotions sont douloureuses, mais elles sont la preuve que nous sommes bien vivants. Leur résurgence nous rappelle ce que nous avons subi et nous aide de cette manière à rester lucide. Elles sont des signaux d’alerte que la situation que nous vivons nous fait violence, tout comme certaines manifestations de notre corps.

Dernières traces d’un autre carnet
Sérénissime, 12 février 2007.

3 réflexions sur « Les bienfaits de la colère »

  1. c’est etonnament vrai.. quelquefois on aimerait venir de nulle part pour ne pas avoir a gérer certaines lourdeurs et pesanteurs….. pffff

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.