Circulation du vent (fatras)

Répondre
dans la vague
en rythme
chronophage

dans l’apathie générale

instant fini
dans la glose
des envergures

les vibrations de ta peau
que la pulpe du doigt
caresse

dans la boucle du temps
aboli
sans les percussions
sans les persécutions

à l’âme des instruments
à l’abri des tourmentes
je m’apaise

je jouis
dans le vent en robe
dégoulinante

on pourrait
passer le monstre
s’est endormi
Cerbère des champs
de colza

9 réflexions sur « Circulation du vent (fatras) »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.