Un petit instant de grâce

Je suis le secret enfoui dans l’odeur d’herbe fraîchement coupée, dans le houououhh du vent s’engouffrant dans le conduit de cheminée, dans les cent mille doigts de l’averse de neige, dans la nacre d’un matin de printemps, dans le message muet d’un alignement de marrons d’Inde, dans la déclivité de la plage et la danse des poux de sable ; je suis ce qui jadis vous rendit vivant, je fus l’instigateur de tous vos émerveillements, de tous vos étonnements, je suis l’unique raison pour laquelle quiconque jamais, s’aima et aima, je suis le secret qui irrigua chacun de vos secrets d’enfant, je suis l’ange que tout enfant porte en filigrane et que vous avez tué. Je suis vous.

Stephen Jourdain

(Merci à mamansursaplanète qui m’en parla ici)

3 réflexions sur « Un petit instant de grâce »

  1. mlle d’enfer(t),
    Et avec sept notes! Tu es violoncelliste, c’est bien ça? C’est l’un des instruments que je préfère, avec le piano et la voix. J’ai pratiqué les deux premiers et je rêve, un jour, de me mettre au violoncelle. Tu joues aussi de la viole de gambe?

    Frédérique M,
    C’est la magie du blog à oreille!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.